L’action fédératrice GPhys fait partie des actions soutenues par le conseil scientifique de l’Observatoire de Paris pendant le quinquennal 2014-2018. Il regroupe des équipes de 6 laboratoires (APC, IMCCE, LESIA, LUTH, SYRTE, USN) travaillant sur une large gamme de sujets de physique fondamentale.

En premier lieu cela concerne la gravitation et des tests observationnels et expérimentaux d’effets au-delà de la relativité générale. Cela concerne plusieurs aspects, premièrement la détection des ondes gravitationnelles avec chronométrage de pulsars/EPTA à Nançay, l’interféromètre atomique MIGA, la participation à e-LISA et l’exploitation de VIRGO, ainsi que la modélisation des sources. Deuxièmement, l’étude de la gravitation en champ fort est fortement développé à l’Observatoire avec GRAVITY pour l’observation du trou noir central de la Galaxie et des observations de pulsars binaires à Nançay, ainsi que l’étude des modèles en relativité générale et dans des théories alternatives. Un troisième axe fort est l’étude de la gravitation en champ faible par des tests du principe d’équivalence et l’étude de théories alternatives par des approches théoriques, observationnelles et expérimentales (éphémérides, VLBI, laser-lune, missions planétaires, GAIA, PHARAO/ACES, REFIMEVE+, FORCA-G, ICE, Mini-DOLL, HESS/CTA, GNSS, STE-QUEST...).

En plus de la gravitation, l’étude des objets compacts permet des avancées dans notre compréhension des interactions forte et électrofaible sous des conditions extrêmes. Cela concerne les propriétés de la matière ultra-dense (données pulsars) – avec les magnétars aussi dans un champ magnétique très intense et les neutrinos dans des supernovae gravitationnelles.

Cette action donne suite à la fédération GPhyS, Gravitation et Physique Fondamentale dans l’Espace, du contrat quadriennal 2010-2013, avec un élargissement des thématiques et méthodes prises en compte.


Publications

Derniers articles publiés